L’Université de Limoges présente au Knowledge Summit : de nouveaux horizons pour la coopération franco-indienne



Pour sa première édition, le « Knowledge Summit » s’est tenu à Delhi en Inde les 10 et 11 mars 2018 derniers. Premier sommet franco-indien de la coopération universitaire, scientifique et technologique, il a eu lieu au même moment que la visite d’Etat du Président de la République, accompagné par Madame Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. L’Université de Limoges y était représentée par Mahdia BELGROUNE, Directrice du Pôle International et Dominique BAILLARGEAT, Directeur de XLIM, parmi les 75 établissements français participants et les 50 entreprises.

Ce sommet avait pour objectif de dresser la feuille de route stratégique de la coopération franco-indienne pour les cinq prochaines années, en partenariat avec les entreprises, et permettre la co-signature de l’accord bilatéral sur la reconnaissance mutuelle des diplômes. Il a également été l’occasion d’annoncer la création du fonds pour l’éducation, en faveur de la mobilité entre nos deux pays, avec des objectifs ambitieux portés par des volontés politiques mutuelles fortes.

Alors que les relations franco-indiennes fêtent cette année leur vingtième anniversaire du partenariat stratégique bilatéral établi en 1998, le « Knowledge Summit » a été placé au cœur d’un contexte relationnel riche entre l’Inde et la France. Il fait suite à une série de missions itinérantes, les  « Admission Tours », destinées à promouvoir l’offre de formation française et la construction de partenariats. Ces dernières semaines furent aussi marquées par la 3ème année consécutive du programme « Bonjour India », plateforme d’amitié franco-indienne qui impulse des échanges et des évènements culturels, dont l’un des volets se penche fortement sur l’éducation. D’autre part, le Président français et le Premier Ministre indien ont conjointement salué et encouragé l’investissement des entreprises françaises sur le territoire indien, favorisant la consolidation des compétences des forces de travail indiennes.

Le programme du « Knowledge Summit » offrait ainsi des sessions plénières focalisées sur les enjeux et les perspectives de la coopération universitaire, scientifique et technologique, ainsi que des tables rondes sur des thématiques sociales et scientifiques : « smart cities » et  « mobilité urbaine », « aéronautique et aérospatial », « mathématiques et technologie de l’information », « énergies renouvelables et agronomie », « professionnalisation et entreprenariat », autant de sujets qui s’inscrivent au cœur d’un défi démographique pour l’Inde : puisqu’outre son taux de croissance d’1.1% par an, la population indienne revêt un nouveau visage en tendant à être de plus en plus jeune et citadine. Ainsi, avec 30 millions d’étudiants en 2015, l’Inde se positionne comme la troisième population étudiante mondiale. Les enjeux sociaux et économiques sont donc de taille : favoriser le développement des agglomérations dites « intelligentes », prodiguer une éducation de haut niveau et accessible au plus grand nombre, développer la recherche et garantir des emplois pour une population jeune. Ainsi, les récents « Indian Institutes of Technology (IIT) » et les « Indian Institutes of Management (IIM) », dont le fonctionnement pourrait être proche des Grandes Écoles d’Ingénieurs et de Management françaises, forment l’élite indienne talentueuse de demain. En outre, les « Indian Institutes of Science Education and Research (IISERs) », créés en 2006, dynamisent la recherche doctorale grâce à des laboratoires de pointe et propulsent l’Inde sur un plan international.

La coopération avec les institutions indiennes de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation est donc un enjeu primordial afin de renforcer les capacités des laboratoires français, notamment dans des domaines où les besoins sont importants et les qualifications de bon niveau sont limitées. C’est précisément le cas pour l’Université de Limoges, qui dispose de deux structures majeures que sont le laboratoire XLIM et l’IRCER particulièrement intéressées par des nouveaux talents dans les simulations numériques avancées. L’intérêt est réciproque puisque, lors des échanges conduits pendant le « Knowledge Summit », plusieurs institutions indiennes ont exprimé leur intérêt à collaborer avec l’UNILIM, parmi lesquelles « l’International School of Engineering », « Sacred Heart College, Thevara », « Delhi Technological University », « Pondicherry University », « Panjab University », et les « IIT de Madras, Bombay et Goa ». Or, le paysage de la  coopération actuelle reste marginal et mérite d’être développé : en janvier 2018, seuls 7 étudiants indiens étaient inscrits parmi les effectifs internationaux de l’Université de Limoges. Entre 2015 et 2018, 8 enseignants-chercheurs et 4 doctorants ont effectué une mobilité sortante vers l’Inde. Pourtant, quatre accords et conventions restent encore actifs et un Projet International de Coopération Scientifique (CNRS-PICS), d’une durée de trois ans,  sera lancé dès ce premier trimestre entre XLIM et l’institut de Technologie de Madras. Il aura pour applications les communications civiles, militaires et spatiales. Porté par les professeurs Jean-Christophe NALLATAMBY et Nandita DASGUPTA, ce projet instaure une nouvelle impulsion pour une coopération fructueuse.

Le prochain « Admission Tour » aura lieu du 27 Septembre au 3 Octobre 2018 avec 4 étapes dans des villes indiennes qui restent encore à définir par Campus France et sera prochainement ouvert aux inscriptions des participants des Etablissements Français d’Enseignement Supérieur et de Recherche intéressés.

Le Président français, conjointement aux hautes autorités indiennes, espère ainsi doubler le nombre d’étudiants indiens vers la France pour atteindre 10 000 étudiants d’ici 2020. Trait d’union entre nos deux pays, une seconde édition du « Knowledge Summit » aura lieu en 2019, cette fois-ci organisée en France.

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (0)5 55 14 91 00
université ouverte 
source de réussites