Audrey « L’école d’hiver en Argentine a été pour nous, l’occasion de découvrir un autre droit de l’environnement »



Audrey, étudiante à la Faculté de Droit et des Sciences économiques, est partie découvrir une autre approche du droit de l’environnement lors d’une école d’hiver en Argentine.

Comment se sont passés les cours en Argentine ?

En tant qu’étudiante, j’ai particulièrement apprécié comparer les méthodes de travail. J’ai notamment pu me rendre compte de la complexité de la méthodologie française au cours d’un exercice de groupe donné par M. Michel Prieur. Là où nous, les étudiants français adoptons une approche plus technique, les étudiants argentins préfèrent une méthode linéaire dans la critique d’un texte. De plus, j’ai pu également observer des disparités entre le droit argentin et le droit français, expliquées notamment par le fédéralisme. Toutefois, en raison de la prééminence du droit international en matière environnementale, quelques similitudes juridiques subsistent entre nos deux Etats. Les principes issus de Stockholm puis de Rio sont notamment repris en droit interne. Ils subissent cependant quelques mutations afin de permettre une meilleure prise en compte des crises environnementales sur le territoire national.

Quels souvenirs garderez-vous de l’Argentine ?

L’Argentine est un pays très différent des Etats du vieux continent, les villes sont plus espacées les unes des autres, comme nous avons pu le constater en voyageant dans les villes de Santa Fe, Buenos Aires, et Puerto Iguazu. Toutefois la constante dans tous nos voyages fut la gentillesse des argentins. L’une de nos meilleures expériences reste notre rencontre avec plusieurs étudiants argentins à l’université nationale du littoral de Santa Fe, qui, malgré notre piètre niveau en espagnol, sont naturellement venus me parler. Ce sentiment de partage est d’ailleurs matérialisé par l’échange du maté, une boisson typique d’Argentine pendant les cours, entre étudiants, et même entre étudiants et professeurs. Ces échanges, bien que d’une trop courte durée, nous permis d’améliorer notre niveau d’espagnol.

Une autre très bonne expérience fut l’excursion sur le fleuve Parana, organisée par l’université de Santa Fe. Nous étions à la fois subjugués par la beauté du décor, et interpellés par la pollution du fleuve, qui frappe en premier lieu les populations démunies vivant à ses abords.

Nous remercions chaleureusement nos professeurs de l’université de Limoges, ainsi que l’équipe d’enseignants de l’université nationale du littoral, et tout particulièrement la professeure Lucena Spano, et le professeur Gonzalo Sozzo, pour leur accueil et leur accompagnement durant tout notre séjour. Nous remercions surtout nos camarades argentins, ainsi que ceux qui ont partagé notre lieu de résidence à Santa Fe.

Qu’est-ce que vous a apporté cette expérience ?

Cette expérience argentine m’a apporté un réel enrichissement personnel. En effet, grâce à ce voyage j’ai pu appréhender une nouvelle culture avec des coutumes que je ne connaissais pas, notamment la place donnée au mate, boisson plébiscitée par les argentins. J’ai aussi beaucoup apprécié échanger avec eux (pas uniquement avec les autres étudiants), ce qui m’a permis de renouer avec une langue que j’affectionne particulièrement. J’ai ainsi pu comparer les différences terminologiques entre l’espagnol et l’argentin, ce que j’ai trouvé tout à fait intéressant. En plus des cours, les différentes excursions que nous avons réalisé ont été un réel dépaysement et d’une certain manière, ont illustré nos cours (notamment la découverte du Parc National d’Iguazu, patrimoine naturel de l’humanité ou encore la croisière sur le Rio Parana).

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (0)5 55 14 91 00
université ouverte 
source de réussites